Photo by Ehud Neuhaus on Unsplash

Comme beaucoup de personnes, vous avez sans doute signé une convention de compte (un pack de services) vous autorisant à laisser votre solde bancaire sous zéro pendant un certain temps.


Qu’est-ce qu’un découvert ?

Un découvert, que les banques nomment également “facilité de caisse” est en fait un crédit auquel est associé un certain nombre de frais.

Et oui, mis à part pour certains comptes destinés aux jeunes, un découvert autorisé ne signifie nullement qu’il est gratuit. Comme pour tous les crédits, vous devrez payer des agios à la banque, c’est-à-dire des intérêts. Le taux qui vous est appliqué dépend essentiellement de deux facteurs :

  1. votre banque
  2. l’autorisation ou non d’avoir un compte débiteur

Toutes les banques pratiquent des taux différents. Faites un rapide tour dans les guides tarifaires (qu’on met à votre disposition dans les agences et sur internet) et vous verrez que les taux appliqués pour les découverts autorisés sont rarement inférieurs à 12% !! Ainsi, lorsque vous êtes à découvert de 100 euros, c’est bien 112 euros que vous devez à la banque et ce, dès le premier jour de votre découvert.

Toutes les banques limitent votre droit à avoir un compte débiteur dans le temps de 15 à 30 jours. Mais, et je le répète, quelle que soit la durée de la sortie de piste, et même si elle est autorisée, vous devrez payer les intérêts.

Par exemple, si vous avez un découvert de 500 euros et que votre banque vous facture 14% d’intérêt pour ce découvert autorisé, il vous faudra lui rembourser 570 euros en tout !


Et si je dépasse le montant de mon découvert autorisé ?

Dans ce cas, toutes les sommes empruntées au delà du plafond autorisé seront soumises au taux pour découvert non autorisé – lui aussi, à la discrétion de votre banque (sans dépasser toutefois le taux d’usure fixé tous les ans par le gouvernement – 21,20% pour 2019). Sans compter tous les frais de commission d’intervention, d’envoi de courrier etc. Oui, les timbres coûtent apparemment très cher aux banques puisque certains courriers non recommandés vous seront facturés plus de 15 euros par certaines et ce, à chaque fois que vous dépassez le seuil autorisé.

Cette vidéo (un extrait d’une émission de télévision “Tout compte fait” de France télévision) rapporte bien comment les frais de découvert pratiqués par les banques font plonger des foyers dans la spirale du surendettement.


Comment faire face aux découverts récurrents ? Comment payer moins de frais ?

Dans cette vidéo, une seule solution est envisagée, celle de souscrire une convention de compte pour client fragile (OCF – voici le lien si vous voulez télécharger le décret en question).

Ce n’est absolument pas la seule solution. Il y en a plein d’autres. J’ai écrit un livre sur le sujet où j’explique concrètement comment faire pour sortir de l’endettement définitivement. J’aurais l’occasion de revenir sur certaines solutions faciles à mettre en place lors de prochains articles.



Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *