bureau en désordre
Photo by Wonderlane on Unsplash

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de méditation puisque, comme vous l’avez appris ici, méditer c’est tout sauf faire le vide.

Nous allons profiter de la rentrée pour faire un grand tri dans notre maison (le tri dans les relations, ce sera pour plus tard).

Pourquoi faire le vide ?

Parce que c’est une technique simple et gratuite pour repartir du bon pied et pour attaquer la rentrée plein.e de sérénité. Ne nous privons donc pas de ce plaisir de faire de la place. Quand on range, qu’on trie, qu’on jette, qu’on évacue de sa maison les dizaines et les dizaines d’objets, de vêtements, d’aliments à moitiés entamés, on a l’impression de faire aussi le tri dans sa tête. Alors, même si vivre dans une maison où rien ne dépasse ne fait pas franchement rêver, on peut tout de même faire un petit pas vers le désencombrement.

Les bénéfices du désencombrement

Depuis quelques années, c’est la grande mode du minimalisme et vous trouverez sur la toile des dizaines et des dizaines d’articles vous exhortant à vivre avec le moins d’objets possible. Certaines personnes promeuvent la vie avec 100 objets en tout et pour tout ou publient des capsule-wardrobe de 33 items – une occasion en or pour les vendeurs de vêtements de continuer à vendre encore plus de choses dont personne n’a besoin.

A ce propos, voici un article et un podcast sur ce sujet.

Le type de désencombrement dont je parle ici vise seulement à vous sensibiliser à la sensation de légèreté qu’on éprouve quand on s’est délesté du surplus. Je ne vous dirais pas combien vous devez avoir de ci ou de ça pour la bonne et simple raison que nous sommes tous différents, que nous n’avons pas les mêmes besoins ni les mêmes modes de vie.

On dit souvent qu’il existe un lien entre l’anxiété et le désordre. Je ne sais pas si c’est vrai ; je vous mets deux articles ci-dessous pour que vous vous fassiez votre propre idée.

Mais le mieux est encore de tester. Alors allons-y.

La méthode

Tout le monde a entendu parler de Marie Kondo et de sa méthode pour désencombrer. C’est une piste et certaines personnes sont devenues de vraies fanatiques de cette technique. Ce n’est pas la seule et on peut faire beaucoup plus simple et moins ésotérique (chacun ses croyances mais je ne me vois vraiment pas remercier les objets pour leurs services avant de m’en débarrasser).

Voilà ce que je vous propose : faire de tous petits pas et concevoir votre propre programme pour avancer tranquillement une pièce après l’autre. Cela vous prendra peut-être 1 semaine ou 1 mois ; on s’en fiche. L’essentiel est d’avoir enclenché un processus et d’intégrer le tri et le désencombrement dans votre routine quotidienne ou hebdomadaire de ménage.

Comment faire concrètement ?

Pour commencer, choisissez un tout petit endroit de votre logement, quelque chose de suffisamment petit pour pouvoir y faire le vide en moins d’une heure (voire même en moins d’un quart d’heure). Vous pouvez débuter par le fameux “tiroir à tout” dans la cuisine ou encore le vide poche dans l’entrée qui est plein de trucs dont vous ne vous souvenez plus comment ils sont arrivés là. Peu importe, l’essentiel est de commencer.

Préparez trois boites (ou sacs ou cartons) :

  • à ranger à sa place
  • à donner (ou à vendre)
  • à jeter

Videz le contenu du tiroir sur une table ou par terre s’il n’y a pas assez de place disponible sur la table.

Prenez le premier objet que vous voyez et décidez : à ranger, à donner, à jeter ?

Attention : on peut avoir tendance à garder les choses abîmées ou cassées en se disant que ça peut servir un jour, qu’on va trouver le temps de les réparer etc. La vérité c’est qu’en fait, si on n’a pas trouvé le temps ces 6 derniers mois (ou ces 6 dernières années), il y a peu de chances qu’on le trouve miraculeusement dans les prochains jours. Et donc, pas de quartier, poubelle.

Puis, attaquez le second tiroir et le troisième… Continuez par les placards, les armoires, les dessus de table, le bureau, la cave… Un endroit après l’autre, une pièce après l’autre, tranquillement. Ce n’est pas une course.

Toutes les semaines (ou tous les soirs), prévoyez un moment pour vider les 3 boites. Rangez à leur place tous les objets glanés ici et là. Passez à la déchetterie, prenez des photos pour les annonces “à donner” si vous utilisez le site Donnons, faites un tour chez Emmaüs ou au Secours populaire du coin (pas pour acheter, pour vous délester de tout ce qui vous encombrait et qui fera le bonheur de quelqu’un d’autre).

Allez-y doucement et n’oubliez pas que personne ne vous oblige à quoi que ce soit. Et oui, vous pouvez garder votre vieux doudou si ça vous fait plaisir.

Ensuite ?

Et bien ensuite, l’idéal serait de ne pas ré-encombrer la maison. Il vous faudra alors soit programmer régulièrement des petites séquences de tri (avant ou après Noël, au printemps, à la rentrée…) soit ouvrir l’œil bien grand pour empêcher les objets de réinvestir votre maison comme par magie. Dans les deux cas, pour votre tranquillité d’esprit et celle des personnes qui partagent votre vie, ne soyez pas trop strict.e. Nous sommes des êtres humains, pas des robots.

Je vous laisse sur cette petite vidéo sympathique. Sommes-nous si différents des états-uniens ?

Bon tri !


Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *